Anchois

Engraulis encrasicolus

    • Label MSC
      Sauvage
    • Atlantique Nord Est (Zone FAO 27) Portugal
      Chalut pélagique à panneaux, senne
    • Méditerranée (Zone FAO 37) GSA 17
      Pêche au Lamparo
    • Méditerranée (Zone FAO 37) GSA 6, 22, IVa
      Senne
    • Mer Noire et Océan Atlantique (Zone FAO 34)
      Chalut pélagique à panneaux,senne
    • Mer Adriatique GSA 17 et 18
      Chalut pélagique

    Biologie

    On rencontre l’anchois en mer Méditerranée, dans la mer Noire et dans l’océan Atlantique. Les anchois forment de grands bancs qui évoluent à proximité des côtes, surtout durant les mois les plus chauds et en période de reproduction. En été, les anchois migrent vers le nord, où ils nagent en surface. En hiver, ils retournent vers le sud en empruntant des couches d’eau plus profondes Les anchois mesurent 23 cm au terme d’une croissance rapide, mais ils vivent rarement plus de 3 ans. Ils se nourrissent de plancton et constituent une importante source de nourriture pour d’autres poissons, des oiseaux et des mammifères. Les anchois se reproduisent rapidement et fréquemment, si bien qu’ils sont peu sensibles à la surpêche. La taille des stocks dépend très fortement des conditions environnementales et des fluctuations naturelles.

    Situation des stocks

    La situation des différents stocks varie suivant les zones de pêche. Dans certaines régions, les informations disponibles sont insuffisantes pour évaluer l’état des stocks.

    Conséquences écologiques

    Généralement, les anchois sont capturés à l’aide de filets tournants ou de chaluts pélagiques. Les deux techniques causent des dégâts sur d’autres espèces sensibles. Toutefois, nous disposons d’informations incomplètes pour la plupart des pêcheries d’anchois et nous manquons par conséquent de données concernant les éventuelles prises accessoires d’espèces menacées ou protégées. Une interdiction du rejet des petits poissons pélagiques en Europe limitera également le rejet d’anchois. Les informations disponibles sur l’impact écologique des pêcheries d’anchois sont elles aussi insuffisantes, mais il est peu probable que ces pêcheries aient un impact négatif sur l’environnement. Employé correctement, le matériel de pêche utilisé n’a en effet aucun impact sur les habitats des fonds marins.

    Gestion

    Les espèces ayant une durée de vie courte et des capacités reproductives très élevées, telles que l’anchois, facilitent l’implémentation d’une gestion efficace. Les stocks peuvent en effet se restaurer rapidement, à condition que les limitations de capture soient respectées et que les conditions environnementales demeurent favorables. C’est pourquoi l’Union Européenne a opté pour une gestion flexible qui peut être modifiée à court terme tout au long de l’année. Les stocks du Golfe de Gascogne sont soumis à un plan de gestion à long terme. Dans le nord-est de l’océan Atlantique, des mesures supplémentaires sont d’application, telles que la fermeture des zones de ponte ou la réduction de la pression des pêcheries, afin d’améliorer l’état des stocks. Dans la zone centrale-orientale de l’océan Atlantique (Maroc, Mauritanie), il n’existe aucun plan de gestion. En mer Noire et en mer Méditerranée, il n’y a pas de gestion globale mais bien des plans de gestion nationaux dans les différents pays du pourtour méditerranéen. Dans la mer Adriatique, un plan de gestion a été récemment adopté pour les petites espèces pélagiques, mais il est trop tôt pour savoir s’il sera couronné de succès. Une taille minimale de capture (12 cm dans l’océan Atlantique, 9 cm en mer Méditerranée) et un volume total de prise autorisée ont été imposés pour assurer la protection des populations de poissons.

    • Marine Stewardship Council - 1