Parce que nous sommes tous liés les uns aux autres

ensemble, nous pouvons changer les choses.

Dans une économie mondialisée, nos choix quotidiens de produits de la mer ont un impact considérable sur le sort des ressources marines et des gens qui en sont tributaires, même très loin de chez nous. Stimulée par la progression de la demande, la surpêche est une menace à la quelle s’attèlent les gouvernements et la filière halieutique. Pour vous, consommateur, il ne s’agit pas de renoncer à votre plat préféré, brandade de morue ou autre ; ce que vous pouvez faire, en revanche, c’est soutenir la consommation de produits de la mer durables, pêchés d’une manière préservant les stocks halieutiques et les individus qui en dépendent.
Voici quelques actions pour faire bouger les choses.

Acheter des produits de la mer certifiés

Recherchez les labels MSC, ASC ou BIO indiquant que votre poisson provient d’une source responsable, à savoir de la pêche ou de l’aquaculture durable certifiée.

S’abstenir de manger des poissons juvéniles

En-deçà d’une certaine taille, un poisson n’est pas encore adulte et n’a donc pas eu le temps de se reproduire. En demandant à votre poissonnier de bien vouloir s’assurer que vous achetez un poisson adulte, vous participerez au repeuplement des océans.

Goûter à la diversité

En variant les produits de la mer, vous répartissez mécaniquement la pression exercée sur les ressources marines. C’est ce qui explique que la biodiversité renforce les écosystèmes. Au-delà d’être enrichissante, la diversification de votre consommation n’est rien de moins qu’un bienfait pour les océans!

Contrôler les étiquettes

À l’intérieur de l’UE, vous êtes légalement en droit de connaître le nom complet du produit que vous achetez et le lieu d’où il vient, mais également de savoir s’il a été pêché ou élevé et comment, et s’il est frais ou décongelé. Si l’une de ces informations manque, demandez-la. Faute de réponse, renoncez à l’achat.

Pin It on Pinterest

Share This