Chinchard

Trachurus trachurus, T. picturatus

    • Méditerranée (Zone FAO 37)
      Ligne
    • Atlantique Nord Est (Zone FAO 27) : Mer de Norvège, Golfe de Gascogne, Iles Féroé
      Senne et chalut pélagique
    • Méditerranée (Zone FAO 37) et Atlantique Nord Est (Zone FAO 27) : Skagerrak, Kattegat, Mer du Nord, Manche Est, Eaux portugaises
      Senne
    • Atlantique Nord-Est (Zone FAO 27)
      Chalut à panneaux démersaux, palangre pélagique
    • Méditerranée (Zone FAO 37)
      Chalut à panneaux démersaux, palangre pélagique
    • Atlantique Nord Est (Zone FAO 27) : Shagerrak, Kattegat, Mer du Nord et Manche Est
      Chalut pélagique

    Biologie

    Ces deux espèces possèdent un corps allongé et une grande tête. Elles fréquentent généralement les fonds sablonneux à des profondeurs comprises entre 100 et 200 m, mais des individus sont parfois observés également en haute mer et à proximité de la surface. Ces espèces vivent en bancs, souvent au côté de harengs ou d’autres espèces de chinchards. Elles peuvent mesurer jusqu’à 60 cm mais mesurent habituellement entre 15 et 30 cm. Ces chinchards se nourrissent principalement de crustacés, de crevettes mais aussi de petits poissons et de calmars. Leur aire de répartition englobe l’Atlantique du Nord-Est et l’Atlantique Est, mais ils sont également présents dans la partie ouest de la Méditerranée. Ils sont capturés à l’aide de lignes à main, de palangres, senne coulissante ou au chalut de fond.

    Situation des stocks

    Pour le stock occidental, le stock le plus important de chinchard du large, une évaluation des stocks fiable et des points de référence sont disponibles. Pour la mer du Nord ainsi que le stock du sud, il n’est pas possible de réaliser une évaluation complète des stocks en raison du manque de données. La pêche au chinchard d’Europe est une pêche artisanale à petite échelle utilisant des lignes à main, qui est pratiquée dans les eaux côtières de l’archipel des Açores. Pour cette espèce, la pression exercée par la pêche est faible.

    Conséquences écologiques

    En règle générale, le chinchard du large n’est pas ciblé directement mais est capturé dans le cadre de pêches mixtes via un chalut de fond. Il est probable que cette pêche a des conséquences graves sur diverses espèces. Pour la zone évaluée, les données précises sur les taux de rejet manquent, mais les données existantes indiquent des taux élevés voire très élevés. Cette pêche peut avoir des répercussions négatives sur l’écosystème et des conséquences modérées à élevées sur la structure des fonds marins. Le chinchard du large peut également être capturé avec une senne coulissante, qui présente des taux de rejet bas, et des captures accessoires sont par ailleurs jugées peu probables. La pêche du chinchard d’Europe est hautement sélective. Les taux de rejet et de capture accessoire sont inconnus mais sont aussi réputés faibles. Des conséquences sur l’écosystème sont jugées peu importantes.

    Gestion

    La gestion des ressources est considérée largement efficace pour la pêche du chinchard d’Europe, et la gestion de la pêche du chinchard du large est considérée partiellement efficace en fonction de la zone de pêche.

    Pin It on Pinterest

    Share This